Vous souhaitez recevoir plus d’articles comme celui-ci ?


    Merci pour votre abonnement à la newsletter.

    Nous venons de vous envoyer un email de confirmation.

    Logo Le Mag des Territoires Numériques

    Une plateforme de données n’est pas un logiciel « plug and play » : elle a besoin de data pour apporter toute son utilité dans l’organisation des gestionnaires immobiliers. Le raccordement des prestataires de services conditionne la réussite de ce type de projet digital, mais il existe des bonnes pratiques pour que les flux de données accompagnent le déploiement et l’ensemble du cycle de vie de l’outil.

    Conseil n°1 : Travailler sur le temps court

     

    Les bénéfices du déploiement d’une plateforme de données sont identifiés et ne font pas débat : centralisation de l’information autour du parc immobilier, meilleure visibilité sur les contrats de prestations de services et les performances des équipements, alertes en temps réel, etc. Mais les gains associés sont conditionnés à une adoption franche et rapide de ce nouvel outil. Si l’ensemble des acteurs perçoit à court terme un « avant/après », cela les conforte dans la démarche de « plateformisation » des échanges entre prestataires et gestionnaires. Il apparaît en effet de manière incontestable que la plateforme remplit sa promesse de création de valeur en améliorant l’efficacité des données produites. Mais si le délai s’allonge entre l’annonce du projet et sa concrétisation, les utilisateurs s’en détournent et l’effet auprès des prestataires est clairement déceptif, ce qui est pénalisant en termes d’image pour le gestionnaire

    La réussite d’un « projet plateforme » se joue donc dans les premières semaines et jusqu’à un semestre au maximum. Elle passe par une communication importante et didactique autour des évolutions que ce projet de transformation digitale engendre pour chaque partie et chaque intervenant sur la chaine. Mais aussi par un plan d’actions concrètes et pragmatiques pour que la plateforme s’impose progressivement comme un outil utile et incontournable, mais aussi un levier de valorisation du rôle et du travail de chacun.

     

     

    Conseil n°2 : Contractualiser la gouvernance des données

     

    Le raccordement des fournisseurs est la clé qui permet de donner à une plateforme de données toute sa place dans les nouveaux processus autour de la gestion immobilière. Mais avant d’être une affaire de technique, l’arrivée des flux de données en provenance des prestataires de services est une question de cadre contractuel : il faut « initialiser » les contrats afin de prévoir la problématique de la data. Ce volet est à prévoir à trois moments précis :

    • lors des discussions avec les nouveaux partenaires ;
    • en amont des échanges autour des renouvellements de contrats ;
    • au cours du cycle de vie du contrat lorsque son échéance est éloignée, par la voie d’un avenant.

     

    Plusieurs attitudes permettent d’accélérer le processus de raccordement en levant l’obstacle contractuel le plus en amont possible du déploiement de la plateforme de données :

    • informer les prestataires du projet le plus tôt possible ;
    • traiter en priorité le raccordement des contrats forfaitaires (consommations énergétiques, maintenance récurrente comme les ascenseurs, etc.).

     

    Les fournisseurs jouent un rôle déterminant car ce sont eux qui injecteront les données sur la plateforme, ils doivent donc être perçus comme des partenaires car les bénéfices de cette transformation digitale ne sont pas à sens unique mais peuvent également leur profiter.

     

     

    Conseil n°3 : S’appuyer sur un catalogue de connecteurs déjà disponibles

     

    Si IntentPlatform est le hub qui centralise les données, l’écosystème IntentReady est le vivier qui fluidifie le raccordement des fournisseurs de services aux gestionnaires immobiliers à travers les solutions connectées d’Intent. Il capitalise sur les connecteurs déjà développés pour des clients de la plateforme, afin que la procédure pour raccorder l’entreprise à d’autres utilisateurs ne devienne qu’une formalité. IntentReady recense déjà plus de 170 partenaires, garantissant une connexion permanente sur le périmètre des cas d’usages opérés pour transmettre des données de répondant à des critères de qualité.

    Dans le déploiement d’une plateforme de données, ces connecteurs déjà existants permettent de raccorder sans effort une part toujours plus importante de prestataires déjà référencés au sein de l’écosystème IntentReady. Des acteurs déjà sensibilisés à la gouvernance de la donnée – à la fois sur les plans techniques et contractuels –, qui pourront apporter les premiers flux data à la plateforme dans des délais courts. Un bon levier pour faire migrer les utilisateurs vers l’outil et ainsi optimiser son adoption en attendant l’arrivée progressive de nouveaux prestataires. Mais aussi pour convaincre les fournisseurs de services « réfractaires » à ce type de projet de transformation digitale, en leur démontrant la réactivité et l’intérêt pour les partenaires IntentReady d’adhérer à la démarche.

     

     

    Conseil n°4 : Accompagner ses fournisseurs à faible maturité numérique

     

    Il n’y a toutefois pas que des réfractaires parmi les entreprises qui n’ont pas encore développé leur API pour échanger les données qu’elles produisent avec leurs clients : il y a surtout des TPE et PME peu digitalisées qui ne demandent qu’à être accompagnées, faute de ressources en interne le plus souvent. Des entreprises indépendantes qui n’appartiennent pas à un grand groupe, qui ne disposent pas d’une DSI et reposent parfois sur un savoir-faire familial et un ancrage local. C’est pour ce type de prestataire que le service IntentData intervient : il supervise les raccordements à IntentPlatform de l’onboarding au désilotage des données vers l’ensemble de vos systèmes d’information. Cet accompagnement est évidemment source de création de valeur pour un prestataire, car il réduit drastiquement les coûts de développement et garantit la cohérence entre les données produites et le référentiel métier du gestionnaire immobilier. Pour ces nouveaux arrivants dans l’écosystème IntentReady, c’est aussi la possibilité d’étoffer leur offre en matière de partage des données avec le déploiement d’objets connectés.

    IntentData lève donc un dernier obstacle – le coût du raccordement – et permet d’envisager la centralisation la plus large possible des données du parc immobilier dans un délai raisonnable, pour faire de la plateforme le centre névralgique de la gestion des bâtiments et infrastructures.

    Cet article vous a plu ? Découvrez comment IntentPlatform vous aide dans votre transformation numérique.