Pourquoi le terme « smart building » est il devenu si important ? Quels avantages pour les acteurs de l’immobilier ? Comment fonctionnent ces bâtiments connectés ? Voici quelques explications.

Le « smartbuilding », bâtiment connecté, est bien plus qu’un bâtiment traditionnel. Pourquoi ? Car il détient une multitude de solutions technologiques aux avantages différenciant et compétitifs depuis l’optimisation des ressources énergétiques au confort des locataires. Les acteurs du bâtiment diminuent leurs coûts opérationnels, tout en proposant à leurs collaborateurs de meilleures conditions de travail.

 

Qu’est ce qu’un un smart building ?

Les bâtiments connectés reposent sur l’utilisation de capteurs dans le but de récupérer un gros volume de données : température, pression, niveau sonore, détection de présence physique…

A toute la data associée à ces capteurs, on pourrait ajouter les informations issues des systèmes GTB (gestion technique de bâtiment : gestion des accès, surveillance vidéo, électricité, alarmes…) ainsi que les données exogènes au bâtiment : circulation, température, trajets des bus, … En bref, toutes les informations qui impactent la vie du bâtiment.

 

Pourquoi est il important de s’intéresser au smart building ?

Le smart building permet de mieux gérer et contrôler la consommation énergétique. En dépit des efforts réalisés depuis le Grenelle de l’environnement en 2007, l’immobilier tertiaire et les logements constituent encore environ 50% de la consommation d’énergie finale en France. Au-delà de l’aspect écologique, c’est surtout impactant financierement pour les acteurs ayant mis en place des solutions d’optimisation des coûts opérationnels de location.

Toutefois, la notion de batiment intelligents ne se cantonne plus à la seule gestion de capteurs communicants ! Avec la maquette numérique ou BIM on dispose désormais d’une continuité globale de la digitalisation de tout le cycle de vie de la conception jusqu’à son exploitation. In fine vous optimisez le pilotage de votre bâtiment qui, mieux pensé, permet à la clé, des gains en énergie, en exploitation et surtout une amélioration des conditions des locataires.

 

Et après? De l’immeuble intelligent à l’immeuble pensant

Si le smart building a encore de beaux jours devant lui, des études anticipent déjà son évolution : le Thinking Building. Intégrant un mode de contrôle fondé sur la prédiction et l’anticipation des besoins, et comportera des technologies du futur plus avancées.

L’immeuble  intelligent  se  développe également en  parallèle des nouvelles technologies, les tendances à venir se profilent :

L’Internet des objets – (Internet of Things – IoT) permet de disposer de services en connectant des objets à des réseaux virtuels.

Ils échangent des données avec les systèmes informatiques des bâtiments intelligents qui deviennent alors des « BioT » (Building Internet of Things) et vont remplacer les systèmes automatisés des bâtiments (Building Automation System – BAS ) actuels.

 

Les smart building en chiffres

+ de Smart City : le marché mondial des services dédiés aux smartcities devrait atteindre 225 milliards de dollars d’ici 2026.
(Navigant Research, 2017)

+ de Smart building : le marché des smart buildings générerait 24,7 milliards de dollars dans le  monde d’ici 2021.
(Intelligent Building Systems  et MarketsandMarkets, 2017)

Les  3 principaux moteurs  d’investissement  dans les smart buildings sont :

  • L’économie des coûts (44%)
  • La satisfaction des clients (22%)
  • L’amélioration  technique  des  opérations  et  de  la maintenance (19%)

smartbuilding

Plateforme Intent technologies

Vous souhaitez une Démo de la plateforme Intent démo de notre plateforme SaaS dédiée aux acteurs de l’immobilier ?